Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les tendances du marché immobilier

Publié par Nordin Rodrigue

Depuis le début de l'année 2012, le marché immobilier est en pleine difficulté en France. Malgré les taux de crédits à un niveau record très bas, le marché foncier peine retrouver son allant et le contexte actuel semble ne pas lui être favorable. Le marché figé Le marché immobilier fait face actuellement à l'une des plus alarmantes crises enregistrées en France. Les transactions sont en chute libre depuis janvier et affichent un repli de 25% depuis 2011. Si l'année dernière 858 200 ventes ont été enregistrées, les prévisions pour cette année ne dépassent pas 700 000 transactions. L'attentisme caractérisant la situation va probablement se prolonger jusqu'au printemps 2014. En terme de constructions ou de logements neufs, au troisième trimestre le nombre de constructions autorisées a progressé de 1,1% tandis que le nombre de chantiers démarrés a reculé de 7,7%. Malgré le taux de crédit moyen à 3,44%, les acheteurs ne manifestent aucune hâte au vu de la résistance des coûts tandis que les propriétaires retardent la mise en vente de leurs biens dont ils espèrent retirer le maximum. Les prix immobiliers Dans leurs prévisions, les notaires pronostiquaient un effondrement des prix immobiliers. Apparemment ils avaient tout faux, car l’on assiste à une forte résistance des cours. En effet, les prix immobiliers affichent une baisse mesurée comparée à la régression des volumes de transactions. En octobre, les tarifs des appartements en province affichent une certaine baisse à savoir 6% à Metz, 6,7% à Rouen, 9,4% à Pau et 13,4% à Caen. Les coûts des maisons ont chuté de 5% à Marseille, 6,1% à Valenciennes et 10,2% à Béthune. Paradoxalement, les prix de la capitale demeurent plus ou moins stables avec un nouveau record cet été entre mai et juillet 2012 à 8 410 euros le mètre carré. Le marché parisien représentant 3% du marché français, il se caractérise par une forte demande que l'offre n'est pas en mesure de répondre. Augmentation des taxes foncières Comme si cela ne suffisait pas, une hausse de la taxe foncière est annoncée pour le mois d'octobre. L'augmentation est de l'ordre de 20,94% en 5 ans sur tout le territoire à noter que cette taxe concerne les biens bâtis ou non bâtis en France. À Paris, la taxe foncière a connu une hausse de 1,8%; il en va de même à Lyon et à Marseille. À Clermont-Ferrand, l'augmentation est de 7%, ce qui représente la plus importante hausse de la taxe foncière en France. En terme de prix, à Paris la taxe est fixée à 624 euros, à 674 euros à Lyon, 873 euros à Marseille, 980 euros à Nantes, 1 144 euros à Bordeaux et près de 1 300 euros à Amiens. Il faut toutefois noter que ces chiffres sont donnés à titre indicatif et que des dégrèvements et exonérations pour la taxe foncière existent. Le marché immobilier connaît actuellement une des plus inquiétantes crises immobilières jamais rencontrées en France. Les transactions sont en chute libre depuis le début de l'année, les prix font preuve d'une grande résistance tandis que la taxe foncière progresse d'une manière démesurée. Comme les taux de crédit sont à un niveau particulièrement attrayant à moins de 4%, c'est peut-être le moment de songer à investir dans la pierre. Comme le pingouin, faites appel à un professionnel de l'assurance emprunteur comme Assurance de prêt online et découvrez tous les avantages d'une assurance prêt habitation autre que celle proposée par votre banque pour des garanties similaires.
Les tendances du marché immobilier